A paraître : Ruche DE KABYLIE : une structure socio-éducative missionnaire pour jeunes filles

Ma dernière contribution  paru dans le numéro XL- XL de l’Encyclopédie berbère  concerne l’émergence de cas de bilinguisme des jeunes filles durant les années 1940-60. dans le cadre de la Ruche de Kabylie par les Missionnaires dans les pays du Nord de l’Afrique.

Les aspects mémoriaux et historiques de la Ruche de Kabylie ont été
largement documentés à l’échelle de la Kabylie par B. Amellal (2014………) De nombreux témoignages attestent de la constitution d’un microcosme socioculturel vécu au-delà des finalités
assignées à la présence des Missionnaires de la congrégation

La langue kabyle (berbère) à l’ère des nouvelles technologies : de la notation latine usuelle à l’implémentation 2.0 et XML

 Nacira Abrous et Mohand Belkacem nous proposent un moment de discussion autour d’un programme inédit : la traduction des technologies numériques vers la langue kabyle. L’intérêt partagé par les deux discutants sur la stabilisation des pratiques linguistiques et la communication sur la toile, nous conduit dans les coulisses de ce projet. Sa genèse, ses étapes de réalisation et ses objectifs, à la lumière des évolutions technologiques et linguistiques récentes. Une discussion qui nous interpelle en filigrane sur le devenir d’une langue vivante mais menacée.

Nacira Abrous : Tu es informaticien dans une société privée, tu as entrepris la traduction de logiciels et de plateformes technologiques vers le kabyle. L’an dernier, j’ai découvert tes posts sur la toile alors que tu venais de t’attaquer à l’une des plus lourdes (Mozilla Firefox pour : Thunderbird pour Windwos, Linux et MacOS, Evernote pour Android et Windows, WinSCP pour Windows). Tu établis les premières nomenclatures, des terminologies et tu tentes de nombreux procédés de traduction. En t’engageant sur cette voie, tu mets les deux pieds dans le domaine de la codification linguistique. Tu changes ainsi de langue de travail et de discipline, une sorte de transition linguistique et disciplinaire. Je trouve cela particulièrement impressionnant.

Mohand Belkacem : Non je n’ai pas du tout opéré de migration de carrière. J’exerce toujours mon métier dans le domaine des nouvelles technologies en tant que consultant technico-fonctionnel en solutions d’entreprises. Mon parcours scolaire, quoique hétéroclite, a débouché sur un cursus d’informatique. Aujourd’hui, je tente de joindre l’utile à l’agréable ; je me suis retrouvé, par nécessité, engagé dans les sciences de la langue. J’estime que l’immersion dans la littérature et la linguistique est nécessaire pour s’imprégner de l’écrit dans un langage accessible et une syntaxe correcte. Une exigence fondamentale de la technique de localisation…..Lire la suite sur le site Tamazgha.fr

Genèse et contexte de lancement des classes-pilotes dans les régions berbérophones en Algérie

Abstract

Cet article est consacré à l’enseignement de tamazight dans les régions berbérophones d’Algérie a été publié en 2010. Il met en exergue le cadre sociolinguistique qui a impulsé l’introduction de tamazight dans le système éducatif algérien et les acteurs impliqués. Les volets de la législation scolaire liés au statut de tamazight en Algérie bénéficient d’une approche diachronique et didactique. En l’occurrence, nous avons mis l’accent sur les questions d’aménagement et de standardisation de la langue dans le but de souligner le rôle pivot  d’une politique linguistique dans toute démarche d’enseignement et de codification d’une langue minorée comme le berbère.

Continuer la lecture de Genèse et contexte de lancement des classes-pilotes dans les régions berbérophones en Algérie

La graphie dans l’enseignement du berbère (tamazight-amazigh) : le point nodal

Approche critique comparée Algérie/Maroc

afriques.revues.org/Crédits
afriques.revues.org/Crédits

J’aborde ici les usages graphiques dans l’enseignement du berbère sur la base d’observations et d’examen de quelques documents institutionnels et scolaires dans le but d’en comprendre les objectifs, les enjeux et les retombées sociolinguistiques. Article publié dans REB

http://reb.centrederechercheberbere.fr/tl_files/doc-pdf/REB%2010/Pages%20de%20REB%2010_V2-1.pdf

Continuer la lecture de La graphie dans l’enseignement du berbère (tamazight-amazigh) : le point nodal

Rachid Aliche, sur le sentier de la langue maternelle : le village et le globe

Par Nacira Abrous

Les différents débats sur l’officialisation de la langue berbère par l’État algérien et sa mise en œuvre scolaire semble devenir l’affaire de tous. L’élargissement du débat sur lancement de l’enseignement de cette langue, en dépit du manque de ressources, est un indicateur de permanence sociale au regard des dernières évolutions.
De la controverse au consensus, le débat évacue ainsi les véritables auteurs de travaux féconds  grâce auxquels ce projet a pu disposer de supports et méthodes qui font aujourd’hui de l’enseignement en Kabylie une réussite relative malgré son caractère toujours optionnel. Parmi eux, Rachid Aliche. Son action fondatrice eclectique et pragmatique témoigne pour lui aujourd’hui.

Continuer la lecture de Rachid Aliche, sur le sentier de la langue maternelle : le village et le globe