Algérie coloniale: Une structure socio-éducative missionnaire pour jeunes filles : la Ruche de Kabylie

Cet article est consacré à l’étude de quelques aspects sociolinguistiques liés à l’émergence d’un bilinguisme microlocalisé en Algérie, durant la période coloniale et post coloniale (1940-1970) dans la Ruche de Kabylie  (Voir B. AMELLAL 2009) destiné aux jeunes filles fondée par les Missionnaires du Nord de l’Afrique. Partant des aspects mémoriaux et historiques  ainsi que d’archives familiales et de témoignages divers, j’explique la nature de ce processus linguistique et fournis quelques éléments sur la constitution d’un microcosme considéré par-delà des finalités assignées à la présence des Missionnaires dans cette partie du monde. Certes ces configurations ne sont en rien exceptionnelles dans les pays colonisés mais les informations concernant la Kabylie nous intéressent sur le plan de la sociolinguistique et de l’anthropologie linguistique.

Encyclopédie berbère.  Numéros XL- XL de 


7 réflexions sur « Algérie coloniale: Une structure socio-éducative missionnaire pour jeunes filles : la Ruche de Kabylie »

  1. Bonjour Zaina Ait Salem,
    S’agit-il de Nouara Ait Salem?
    Bien à vous

  2. Les plus belles chansons de la ruches que ma grand mère m’a appris depuis toutes petites

  3. Les plus belles chansons de la ruches que ma grand mère m’a appris depuis toutes petites

  4. azul
    Pourriez vous vous présenter et me donner une adresse mail pour l’envoi?
    bien à vous

  5. Bonjour Nacira,
    Comme Nekmouche, je cherche les paroles
    de cette chanson. Pourriez-vous m’envoyer le scan SVP?
    D’avance merci.
    Nora

  6. Bonjour Je vous envoie un scan de la chanson. Merci pour votre intérêt.
    Cordialement,
    NA

  7. Je cherche la chanson de Djazia v est le titre de la chanson que maman me chantait je la
    Connais mais certains couplets m échappent si vous trouver cette chanson je vous prie de la
    Partager merci

    Bonne journée

    La ruche de Kabylie de Ben Yenni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.